Discussion, le 14 mai 2010.

“Pour l’écrivain martiniquais Edouard Glissant, la géographie de l’archipel antillais représente un temple pour penser un « monde créole » dont les liens avec les autres ne sont plus soulignés par les exemples de multiculturalisme et les identités compartimentées, mais plutôt par les procédés de coexistence et de dissolution. Glissant se base sut la multitude insulaire des Antilles pour proposer un modèle de « pensée d’archipel » comme opposée à la « pensée continentale » dont la nature est hégémonique ou induit de l’homogénéité.

Annalee Davis, directrice du centre indépendant Fresh Milk pour les pratiques artistiques, Andrés Hernandez un curateur cubain basé au Brésil ; et Mirtes Oliveira, un membre du groupe de réflexion G27 se rassembleront à l’Ateliê 397 à Sao Paulo pour réfléchir sur la notion de « pensée d’archipel », expression inventée par Glissant, avec leurs propres pratiques artistiques contemporaines.

Cette initiative amènera une nouvelle phase dans l’interface avec le public de Videobrasil, présentant des plateformes horizontales, collaboratives, et orientées vers l’enquête et le débat.

A propos des invités

Andrés I. M. Hernández est un curateur et un producteur indépendant qui a obtenu un master en Arts Visuels. Il a été le coordinateur du département des expositions au Wilfredo Lam Contemporary Art Center (qui accueille la Biennale de La Havane) ; le coordinateur exécutif du département curatorial au Musée d’Art Moderne de Sao Paulo ; et récemment il a été le coordinateur de la production et des relations institutionnelles à la Luciana Brito Galeria.

Annalee Davis est une artiste visuelle Barbadienne dont le travail traite de l’héritage postcoloniale de la Caraïbe. Elle a fondé Fresh Milk, une association indépendante basée à la Barbade qui soutient les initiatives d’échanges de recherche et encourage les productions de créateurs contemporains. C’est une professeure à mi-temps dans le programme du baccalauréat du Barbados Community College. En tant qu’artiste elle a été exposée dans les biennales de Sao Paulo et de la Havane (les deux en 1994), parmi d’autres expositions.

Mirtes Marins de Oliveira a été la coordinatrice du Baccalauréat des Beaux-Arts (1997-2006) à la Faculdade Santa Marcelina (Fasm) et la réalisatrice et la coordinatrice du programme de master d’arts visuels, dans la même institution, de 2003 à 2013. Actuellement, elle est professeure de masters et de doctorats de Design à l’Universidade Anhembi-Morumbi. Le groupe G27, dont elle est membre aux côtés d’Ana Maria Maia (Tomie Ohtake Institute), Regina Parra (FAAP) et Tainá Azeredo (Casa Tomada), étudie les multiples aspects des procédés et pratiques curatoriaux, grâce à la recherche historique sur les expositions d’art et de design présentées depuis l’émergence des avant-gardes du 20e siècle.

A propos de l’Ateliê 397

Fondé en 2003 par un groupe d’artistes visuels (Bruna Costa, Rafael Campos Rocha et Sílvia Jábali), Ateliê 397 promeut la diffusion, la production et l’exposition de l’art contemporain. Il présente des expositions d’art et des évènements pluridisciplinaires impliquant des sessions d’art vidéo, des performances, des happenings, des concerts de musique, des publications de livres d’artistes et d’autres formes d’expérience d’art contemporain. Actuellement coordonné par Marcelo Amorim et Thais Rivitti, l’endroit joue le rôle de diffuseur du débat, créant des opportunités pour montrer les œuvres d’art et présenter les productions de jeunes artistes venant de tout le Brésil.

Ateliê 397, Rua Wisard, 397, Vila Madalena, São Paulo, Brésil.

Le mardi 14 mai 2013, à 20h.

http://site.videobrasil.org.br/en/news/1563835

Crédits photographie à la une   Invitation © Videobrasil