Exposition individuelle, jusqu’au 2 septembre 2012.

Le Miami Art Museum (MAM) dédie une belle rétrospective à l’artiste peintre cubain José Bedia. 35 œuvres, la majorité étant des toiles et des dessins, permettent de découvrir trente années de travail de l’artiste. Quelques installations complètent l’exposition, curatée par Judith Bettelheim et Janet Catherine Berlo.

José Bedia est connu pour ses pièces mêlant cultures indigènes et religions qu’elles soient cubaines, amérindiennes, sud-américaines, africaines voire précolombiennes. Ses toiles font appel à des symboles, des signes et une iconographie très riches. Pour permettre de mieux le comprendre, José Bedia a prêté au musée quelques unes des pièces de sa collection (objets, tissus…), exposées au côté de ses œuvres.

José Bedia, Figues Who Defines His Own Horizon Line, 2011 © Fowler Museum

José Bedia, Figure Who Defines His Own Horizon Line, 2011 © Fowler Museum

Chacune de ses œuvres a plusieurs niveaux d’interprétation et témoigne tant de la profondeur d’une recherche personnelle que d’un intérêt poussé pour l’humain et ses cosmogonies. Son art, très spirituel, est une invitation à un voyage métaphysique ou contemplatif. Ses créations artistiques s’assortissent de nombreux séjours sur le terrain – où il accompagne sa recherche esthétique de rencontres spirituelles, de l’Amazonie à l’Afrique Centrale.

José Bedia, Sunka Wakan, 2007 © Fowler Museum

José Bedia, Sunka Wakan, 2007 © Fowler Museum

Une magnifique exposition, à la fois poétique, initiatique et anthropologique.

José Bedia, Mama quiere menga, menga de su nkombo, 1988 © Fowler Museum

José Bedia, Mama quiere menga, menga de su nkombo, 1988 © Fowler Museum

Miami Art Museum, 101 W Flager Street, Miami, Floride, États-Unis.

Exposition à voir du mardi au vendredi, de 10 à 17h, et le samedi et dimanche de 12 à 17h, du 24 mai au 2 septembre 2012.

Adultes 8 $, seniors 4 $, gratuit pour les étudiants et enfants de moins de 12 ans.

http://www.miamiartmuseum.org/exhibition_jose-bedia-transcultural-pilgrim.asp 

Crédits photographie à la une : José Bedia, Tunkashila (Grand-père), 1995 © Miami Art Museum