La danse de la Bachata a toujours été considérée comme originaire de République Dominicaine. Elle fut toujours d’abord dansée à la manière du boléro sur des rythmes très lents par des partenaires très proches l’un de l’autre dans les années 1950. Les pas de base de la Bachata s’inscrivent dans un petit espace (de côté, de côté, en avant et de côté, de côté, en arrière) tout en s’inspirant du Boléro. Cependant la Bachata se danse différemment puisqu’elle intègre des syncopes (des pas sur les contre-temps). Le placement de la main varie selon la position du danseur, selon si elle est fermée ou ouverte.

 

La Bachata dominicaine est aujourd’hui un art, elle est dansée à travers toutes les îles des Caraïbes, notamment grâçe à la forte croissance du tourisme dans les années 1980. Le rythme de la danse s’est également accéléré incluant de nouveaux pas, figures et autres mouvements rythmés. Elle peut également être dansée en position fermée (romantique) et/ou en position ouverte (plus libre permettant plus de mouvements). Ce type de Bachata est dansée avec de légers mouvements de la hanche avec notamment un petit “pop” de la hanche durant le 4ème temps.

 

Cependant, la Bachata s’est développée dans le monde entier, et de nouveaux styles sont apparus, notamment :

 

–       La Bachata occidentale, dite “traditionnelle” : dansée de façon plus simple par les occidentaux. La base de cette variante est d’effectuer un pas de côté en changeant de direction à chaque temps. Les partenaires sont souvent proches en jouant chacun des hanches, mais font rarement des figures.

–       La Bachata moderne : qui s’est répandue beaucoup plus récemment dans le courant des années 2000. L’origine n’est officiellement pas connue, mais certains sont persuadés que cette variante provient d’Espagne. Les bases sont tirées de la Bachata traditionnelle, tout en incluant des éléments de la Salsa, du Tango, du Zouk, etc…  Dans cette variante, les couples de danseurs jouent avec leurs torses tout en exagérant les mouvements de la hanche.

–       Le Bachatango : issu du métissage entre, comme son nom l’indique, de la Bachata et du Tango. Le Bachatango est apparu dans la même période que la Bachata moderne, et est devenue très populaire en dehors des Caraïbes.

–       La Bachata de salon : dédiée à la compétition, cette variante joue énormément sur l’éxagération des mouvements des hanches. Nous y retrouvons également des pas de danse de salon.

 

Il existe de nombreux autres style de Bachata, que l’on doit pour la majorité aux occidentaux. Par ailleurs, même si les Caraïbes sont le lieu de la création de cette danse, ce sont ces même occidentaux qui ont le plus contribué à la forte popularité que connaît la Bachata aujourd’hui.