Exposition individuelle, jusqu’au 30 mars 2014

Jorge Pineda est né en 1961 en République Dominicaine. Il vit entre Saint Domingue et Madrid. L’exposition qu’il présente se compose de sculptures et de dessins. Plusieurs dessins – au stylo Bic de couleur, au crayon de plomb, à l’aquarelle – sur différents supports, de tailles et de techniques différentes. Ces dessins sont le résultat d’une enquête sur les enjeux et les concepts qui ont pris en compte son travail depuis une dizaine d’années. Ils sont aussi des notes pour des projets déjà réalisés ou qui devront être effectués dans le futur. Ils sont indépendants les uns des autre et donnent l’apparence d’une sorte d’inventaire, de labyrinthe sans un ordre précis. C’est, comme le dit l’artiste, « une manière de construire ma propre tour de Babel, comme le proposa J.L. Borges ».

Jorge Pineda, HAPPY, Dibujo de tinta de lapicero rojo sobre papel arches de 300 gramos, 2012 © Jorge Pineda

Jorge Pineda, HAPPY, Dibujo de tinta de lapicero rojo sobre papel arches de 300 gramos, 2012 © Jorge Pineda

L’artiste fait également une proposition du projet Afro-Issues, en particulier avec deux sculptures en bois: des figures d’adolescents placés face à un mur. Ce projet a pour thématique l’impuissance et la violence ou se problématise l’autopunition et la conformité. Sur ce même mur, des dessins à main levée traduisent la colère ou l’impuissance de ces jeunes.

Jorge Pineda, Afro Fight Issue III, 2007-2009 © Gérard Germain pour la Fondation Clément

Jorge Pineda, Afro Fight Issue III, 2007-2009 © Gérard Germain pour la Fondation Clément

 

Habitation Clément, Case à Léo, Le François, Martinique.

Exposition à voir tous les jours, de 9 à 17h, du 21 février au 30 mars 2014.

http://www.fondation-clement.org/martinique/269_la-pratique-de-l-utopie-de-jorge-pineda

 

Crédits photographie à la une : © Jorge Pineda, série Filles Rouges