Mas Man, est un court documentaire de Dalton Narine sur le directeur artistique trinidadien Peter Minshall, qui a été récompensé dix fois depuis sa réalisation en 2012. La dernière en date remonte au mois de novembre, lors du festival international du film qui s’est déroulé à Antigua-et-Barbuda. La version longue de Mas Man a donc eu le privilège d’obtenir le statut de meilleur film des Caraïbes de 2012. “Tous les juges ont adoré le film à leur façon” a déclaré Petra Frisell, une des organisatrice du festival.

 

Le film a été diffusé sur six continents et dans 40 pays : aux Etats-Unis, au Canada, dans les îles des Caraïbes, en Argentine, en Angleterre, dans le Pays de Galle, en Irlande, aux Pays-Bas, en Chine, en Thaïlande, en Australie, etc… Il reçut un accueil chaleureux tout autour du monde. En effet, Mas Man a également obtenu la récompense du meilleur documentaire lors du Festival international du film pour la Paix, l’Inspiration et l’Egalité à Jakarta en Indonésie, mais aussi lors du festival international du film de Lucerne en Suisse. Les festivals tout autour du monde ont été conquis par le travail de Narine. “J’en étais ravi” déclara-t-il, “parce le film était sous-titré et qu’il était diffusé une seule et unique fois pendant les festivals”.

 

Le réalisateur caribéen Dalton Narine reçut de nombreuses offres afin de distribuer son chef d’oeuvre aux Etats-Unis et dans le monde entier, de la part de représentants suisses, australiens et américains. C’est la raison qui l’a poussé à engager un agent. Son objectif était d’atteindre les grandes universités, les grandes librairies, mais aussi les médias sociaux.

 

“Partager le travail de Minshall, que j’admire sincèrement, avec le monde entier est mon plus grand rêve. Tout a débuté lorsque le Time Magazine a publié un article sur Minshall, un homme d’origine caribéenne nommé en tant que directeur artistique chargé de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Barcelone.”

 

Minshall fut également nommé par la suite responsible des cérémonies des J.O. suivants, à Atlanta et à Salt Lake City où il fut récompensé avec deux Emmy Awards.

 

Vous pouvez découvrir la fabuleuse histoire de cet artiste caribéen dans le documentaire de Dalton Narine, disponible gratuitement sur son site.