Le Goombay, qui nous provient tout droit des Bahamas dans les Caraïbes, est à la fois une musique et une danse associée aux percussions goombay. Une percussion goombay est un tambour doté d’une peau de chèvre pour la frappe. La musique est similaire au calypso de Trinité & Tobago, où les paroliers nous chantent des histoires du quotidien ainsi que des évènements extraordinaires qui se sont déroulés au sein de la communité locale, tout en utilisant des grilles d’accords basiques. Il y a une dimension historique très forte dans le Goombay.

 

Nous pourrions penser que les Bahamas étant une colonie britannique à l’époque, la culture de cette île caribéenne en aurait été fortement infuencée. Or ce n’est pas le cas. Le Roi Edward est venu d’Angleterre pour, en partie, assister à une représentation de Blind Blake, considéré comme le premier chanteur de Goombay.

 

George Symonette et Charlie Adamson sont également considérés comme de grands artistes des Bahamas. Leur style s’est détaché du Goombay traditionnel pour se rapprocher d’avantage du Goombay moderne et populaire que des artistes comme KB, Geno D, Dry Bread, Phil Stubbs, Ira Storr, Sweet Emily et bien d’autres ont pu répandre. D’autres, comme le percussionniste John ‘Chippie’ Chipman, continuent de perpétrer la tradition du Goombay sur l’île caribéenne des Bahamas.

 

Très rythmés, les standards du Goombay ont une complexité très similaire à l’improvisation dans le jazz. Avec un seul tambour, le percussionniste est capable de jouer sur de nombreux timbres, ainsi qu’une large plage de fréquence, ce qui le rend incompatible avec le système d’écriture musicale européen.

 

Le Goombay eut de plus, un rôle très important dans le tourisme des Bahamas. C’est même la raison pour laquelle nous avons vu cette danse et cette musique se populariser à l’extérieur des Caraïbes au fur-et-a-mesure des années.

 

Contrairement aux autres musiques caribéennes, le Goombay tend à employer un plus grand nombre de variations rythmiques et de tempo. L’artiste Goombay d’autrefois a réussi à intégrer le beat caractéristique de cette musique dans de nombreux autres styles. Bien que le style de jeu a beaucoup perdu de sa popularité dans les Bahamas, la danse est quant-à-elle toujours considérée comme la danse officielle de l’île.