Solo Show à la Galerie Lyle O. Reitzel, Saint-Domingue

Avec les yeux bien ouverts

« Depuis ma première exhibition, et tout au long de mon travail, le portrait est présent de manière récurrente. Je devrai dire, plus précisément, la représentation humaine, car peu de fois il a été question d’une personne en particulier avec nom et prénom. Il s’agit, plutôt de quelqu’un qui pourrait être elle ou lui, vous ou moi, et qui est le prétexte pour exprimer, obsessivement, la mémoire, les ravages de l’histoire en un temps et un lieu donnés, et l’oubli. Durant certaines périodes, j’ai laissé de côté cette représentation pour m’occuper et me préoccuper de la profusion d’objets qui nous entourent et qui, disposés d’une certaine façon, nous représentent aussi.

 En lo que me olvidan.

Dans cette exposition, je renoue, donc, avec le plaisir des portraits. Je dis, plaisir, car il y a une jouissance dans la reproduction d’un visage, d’une pose, du plis d’une robe, des mains, de la chair. Mais au-delà, de la ressemblance et du métier,  « Avec les yeux bien ouverts »  est une mise en scène des habitants d’un même monde. Je présente des personnages d’un théâtre quotidien, où il n’y ni des bons et ni des méchants. Ce sont des êtres d’apparence intemporelle qui se trouvent dans un univers chaque fois plus exigu, où la limite se profile à l’horizon. Ils fuient, déguisés, heureux et innocents, au temps qui court, à l’époque, aux évidences d’un monde bousculé et finalement, à eux- mêmes. J’expose un répertoire de mimiques et d’ambivalences avec des masques volontairement étalés qui se fondent à même la peau.

 

Le masque des personnages ne cache pas, ne couvre pas. Bien au contraire, il révèle, il exagère le réel avec ses lots de vanité et d’absurdité.

 IMG_0965

Dans cette série, il y a des enfants. J’ai toujours aimé les représenter. D’une part, je cède à la candeur apparente des premières années et d’autre part, il y a chez eux, un regard sans concessions et naturellement critique qui ajoute un peu de trouble à l’ensemble.

 

Ines Tolentino, Todos Pirómanos, 45x 74, acrílico sobre lino, 2013

Ines Tolentino, Todos Pirómanos, 45x 74, acrílico sobre lino, 2013

 

Ines Tolentino, Disfraz de tarde, 2014, acrílico sobre lino, 39x 39.

Ines Tolentino, Disfraz de tarde, 2014, acrílico sobre lino, 39x

 

 

Ines Tolentino, Yo veo todo lo que ven, 2014, lapiz carbon y carton sobre papel, 120 x 80 cm.

Ines Tolentino, Yo veo todo lo que ven, 2014, lapiz carbon y carton sobre papel, 120 x 80 cm.

Ines Tolentino, Para salvar mi mundo, 2014, acrílico sobre lino, 51 x 35.

Ines Tolentino, Para salvar mi mundo, 2014, acrílico sobre lino, 51 x 35.

 

 

« Avec les yeux bien ouverts »est une galerie de portraits tendres, burlesques et dramatiques où le masque souligne la frontière en l’artifice et la réalité. « 

 

Inès Tolentino

 

Lyle O. Reitzel Arte Contemporáneo

Torre Piantini, suite 1A-2A

Ave. Abraham Lincoln esq. Gustavo Mejía Ricart

Piantini, Santo Domingo, D.N.