En 2001 se déroulait la première Caribbean Fashion Week. À cette époque, il y avait encore peu d’évènements de ce genre dans le monde excepté à Paris, Londres, New-York et Milan.

C’est la BBC qui a eu la folle idée d’intégrer une semaine de mode dans les îles caribéennes, en demandant à la Jamaïque de s’occuper de l’organisation. Ce n’est que quelques années plus tard, que British Vogue a désigné la Caribbean Fashion Week comme étant devenue une influence majeure dans la mode internationale.

Aujourd’hui, les fashion week sont organisées autour du monde entier : de Delhi à Sydney, et de Johannesburg à Toronto en traversant de nombreuses villes influentes. La croissance exponentielle de ces évènements est liée au succès de la Caribbean Fashion Week, qui se délecte à présent d’être une source d’inspiration pour d’autres.

La première semaine de mode caribéenne s’est déroulée dans un coin de la salle de danse de l’hôtel Hilton Kingston en 2001. Elle fut le centre d’exposition d’un grand nombre de collections vestimentaires, notamment de Sainte Lucie, des Barbades, de Trinidad & Tobago, des États-Unis, de la Jamaïque et de la Guyane. L’évènement a rapidement pris de l’importance, et a dû par la suite être déplacé à l’hôtel Jamaican Pegasus, puis dans le gymnase du complexe sportif d’Independence Park.

En 2007, la Fashion Week caribéenne rassemblait des milliers de professionnels de la mode, de célébrités et d’acteurs majeurs du milieu provenant pour la majorité de Jamaïque et d’autres îles des Caraïbes. Les amateurs et les médias, quant-à-eux, proviennent du monde entier pour assister à l’évènement.

Les initiatives variées, la vision à long terme ainsi que la réinvention permanente de l’évènement ont grandement contribué à la croissance de popularité exceptionnelle qu’a connu la semaine de mode caribéenne. Pulse, l’entreprise organisatrice, prévoit que la Caribbean Fashion Week de cette année sera la plus importante de toutes.