Nous retrouvons au sein de la gastronomie cubaine de la cuisine espagnole, africaine, mais aussi caribéenne. En effet, nous retrouvons des techniques ainsi qu’un usage d’épices typiquement espagnoles et africaines, tout en conservant les saveurs traditionnelles des Caraïbes. Il résulte de ces différentes influences culturelles un mélange unique, intéressant et très savoureux. Nous retrouvons tout de même dans la gastronomie cubaine de très fortes similitudes avec la cuisine de République Dominicaine et celle de Porto Rico.

Durant l’époque coloniale, Cuba était un endroit très prisé pour les affaires, et nombreux sont les espagnols y vivant qui ont emmenés avec eux leurs traditions culinaires. Les africains amenés sur l’île en tant qu’esclaves y ont participé également. Par ailleurs, le fait que Cuba soit une île parmi les Caraïbes a grandement contribué à populariser les fruits de mer, tout comme les fruits et légumes présents en abondance grâçe au climat tropical.

Le riz et les haricots sont des ingrédients que l’on trouve partout sur Cuba, bien qu’il y ait quelques différences selon la région. À l’est de l’île nous avons un arroz congri oriental : il est constitué de riz et d’haricots rouges cuit au four avec du sofrito. Il existe également une version appelée arroz moro qui utilise des haricots noirs. Bien que la préparation possède des bases communes (oignon, ail, laurier et sel), chaque région possède sa propre recette traditionnelle.

La viande, bien que peu consommée (souvent du porc rôti ou des viandias), est souvent dégustée avec sauce connue sous le nom de Mojo, composée d’huile, d’ail, d’oignons, d’origan et de jus de citron. Le boeuf est quant à lui souvent préparé dans une recette à la tomate nommée la ropa vieja. Ces deux recettes proviennent des îles Canaries, comme beaucoup d’autres préparations caribéennes. Vous pouvez également découvrir à Cuba le Boliche qui est un met constitué de boeuf farci au chorizo et aux oeufs durs.

Les tamales sont également populaires bien qu’elles soient différentes des tamales mexicaines. Ce sont des préparations à base de maïs, de sofrito et d’émincés de viandes enroulées dans une feuille d’épis, puis bouillies dans de l’eau salée. Les tamales, tout comme le congri sont parmi les dernières recettes traditionnelles à être encore dans la gastronomie moderne cubaine.

Aujourd’hui, la cuisine cubaine a encore beaucoup évolué grâçe aux communautés implantées aux États-Unis. Les plats traditionnels cubains ont été revisités par des chefs inspirés par la nouvelle cuisine. Le résultat est un savoureux mélange de plusieurs cultures qui est apprécié du monde entier. La gastronomie cubaine possède une place importante dans le patrimoine culturel des Caraïbes.