Exposition collective, jusqu’au 22 mars 2013.

En partenariat avec la Penny W. Stamps School of Art and Design, l’University of Michigan Detroit Center présente l’exposition Black Detroit 21. Curatée par Odie Rynell Cash, Black Detroit 21 traite des problématiques sociales au sein de la communauté afro-américaine de Détroit en explorant les thèmes de l’identité, du territoire, de la protestation, de la sexualité et de la transition. Avec une population noire de plus de 80%, la communauté afro-américaine de Détroit joue un rôle important dans l’identité culturelle et le futur économique de la ville. A mesure que Détroit avance dans le 21e siècle, quel rôle les Afro-Américains jouent-ils dans le développement de la communauté de Détroit ? Comment cette population se définira-t-elle dans ce nouveau siècle tout en s’occupant des nombreux problèmes qui affectent la croissance, le développement et l’enrichissement culturel de la ville ? L’exposition Black Detroit 21 traite des problématiques sociales dans la communauté afro-américaine de Détroit en explorant les thèmes de l’identité, du territoire, de la protestation, de la sexualité et de la transition (il y a la même phrase plus haut je ne sais pas si c’est exprès). Les 11 artistes de cette exposition viennent de nombreux milieux sociaux, personnels et générationnels, trouvant un thème commun dans leur travail, qui porte sur et/ou est influencé par la communauté afro-américaine de Détroit. L’installation des travaux des artistes dans Black Detroit 21 présente un contexte visuel pour créer un dialogue sur ces thèmes.

Jasmine Murrell, Beyond Dirt © Jasmine Murrell

Jasmine Murrell, Beyond Dirt © Jasmine Murrell

Jasmine Murrell a partagé avec Uprising ses sentiments sur sa participation à l’exposition : « Pour moi, l’exposition implique mon accession à la majorité dans la Renaissance noire et de repousser les limites d’une identité beaucoup plus large. Je suis en guerre avec les images qui perpétuent les stéréotypes négatifs de l’identité noire. J’ai la Terre à mes pieds et mes ancêtres me retiennent avec la possibilité de créer quelque chose au-delà de nos rêves les plus fous. Je vis de ces rêves et ces rêves sont mes armes les plus vraies. Détroit a vu naître la prospérité économique et la richesse culturelle qui se sont développées pendant des décennies. Comme beaucoup de grands empires noirs comme Haïti et l’Éthiopie, ils sont visés à cause de leur pouvoir. Mon objectif est d’encourager le spectateur à participer et à engager un dialogue qui s’étend au-delà de ce monde. »

Work:Gallery, University of Michigan Detroit Center, Orchestra Place, 3663 Woodward Avenue, Suite 150, Midtown Detroit, USA.

Exposition à voir du jeudi au samedi, de 11h à 16h, du 11 janvier au 22 mars 2013.

Crédits photographie à la une : Invitation © University of Michigan