Prix

Uprising Art souhaite féliciter la photographe Anabell Guerrero, lauréate 2012 du Prix Édouard Glissant.

Ayant récemment exposé La Ville des Colonnes à la Galerie Lina Davidov et ayant participé au Festival de l’Amérique Latine à Biarritz, Anabell se verra remettre le prix le mardi 11 décembre 2012 à 14h30.

 

« L’université Paris 8, en partenariat avec l’Institut du Tout-Monde et avec le soutien de La Maison de l’Amérique Latine, a créé en 2002 le Prix Édouard Glissant pour honorer une œuvre contemporaine en affinité avec l’esprit du poète et philosophe de la Relation.

Le Prix est décerné chaque année par un comité scientifique.

Le 10e prix Glissant (2012) a été décerné exceptionnellement à deux créateurs: l’artiste photographe Anabell Guerrero et l’écrivain Michaël Ferrier.

Anabell Guerrero, Voix du Monde / Délocalisation, 2006-2007 © Anabell Guerrero

Anabell Guerrero, Voix du Monde / Délocalisation, 2006-2007 © Anabell Guerrero

Anabell Guerrero, artiste vénézuélienne, vit à Paris depuis 1986. Elle a entrepris une enquête sur les lieux de la découverte de l’Amérique dans le journal Le Monde, qu’elle exposa en 1992 sous le titre Introuvable Amérique. Elle a été photographe du Parlement international des écrivains. Elle renouvelle le regard sur l’exil, les migrations, la vie à la frontière, l’entre-deux-mondes, dans les séries: Les Réfugiés (1998), Totems (2001), Aux  Frontières (2002),  Voix du Monde / Délocalisation (2006) et Cité fragile (2009). »

 

Le mardi 11 décembre 2012 à la Maison de l’Amérique Latine à Paris.

http://papalagi.blog.lemonde.fr/2012/12/03/anabell-guerrero-et-michael-ferrier-prix-edouard-glissant-2012/

 

Crédits photographie à la une : Anabell Guerrero, Voix du Monde / Délocalisation, 2006-2007 © Anabell Guerrero