Exposition collective, jusqu’au 23 février 2013.

La Galerie Lina Davidov présente une sélection de clichés des trois photographes Carmen Arrabal, Anabell Guerrero et Toshio Shimamura. Cette exposition collective réunit les œuvres des trois dernières artistes exposées individuellement entre juillet 2012 et janvier 2013 au sein de la galerie.

Réflexion sur la mémoire et le rôle de la photographie comme catalyseur de souvenirs pour Carmen Arrabal et ses « « Souvenirs volés » ; paysages et fleurs pour les photographies de Toshio Shimamura et sa « troublante botanique ».

Anabell Guerrero © Galerie Lina Davidov

Anabell Guerrero © Galerie Lina Davidov

Photographies sur la frontière, enfin, pour la photographe vénézuelienne Anabell Guerrero. « Dans l’Etat de Táchira, à l’occasion d’un parcours photographique sur les pas du Libertador Simón Bólivar, Anabell Guerrero a voulu voir la frontière. L’identifier, la matérialiser, la toucher, poser un doigt dessus, s’y mesurer. San Antonio, Cúcuta, La Grita… Ici, la frontière se traduit par un torrent, un río de montagne en contreplongée. Très simplement, c’est un gué, et très ordinairement c’est le passage fréquenté de la contrebande et des trafics en tous genres. Deux hommes traversent l’image. Le río prend une forme narrative. C’est une fiction horizontale, un film, et la marque d’une conscience commune. Dans une zone particulièrement dangereuse et sensible, l’artiste s’offre le luxe de braver l’interdit, et de se payer un caprice, après tout assez trivial : pour une fois, elle photographie une frontière, à découvert. Ce sera le cliché du bas, de la limite en creux, inférieure. » (Véronique Donnat)

Anabell Guerrero, Frontera  © Anabell Guerrero

Anabell Guerrero, Frontera © Anabell Guerrero

Galerie Lina Davidov, 210 Boulevard Saint Germain, Paris, France.

Exposition à voir du mardi au samedi, de 14 à 19h, du 15 janvier au 23 février 2013.

http://www.linadavidov.com/

Crédits photographie à la une : Invitation © Galerie Lina Davidov