Exposition individuelle, jusqu’au 4 mars 2013.

“NoguerasBlanchard est fier de présenter la première exposition de dessins de Wilfredo Prieto (Sancti Spiritus, Cuba, 1978). Acclamé internationalement pour ses installations, ses objets et interventions, Prieto a développé un travail colossal d’oeuvres sur papier en parallèle à ses plus larges projets. L’exposition A coffee made by Di rassemble une centaine de dessins dans des formats différents qui explore l’aspect intrinsèque du procédé créatif de l’artiste, s’étendant de ses années étudiantes à l’Instituto Superior de Arte (ISA) de La Havane jusqu’à sa récente exposition à la Sala de Arte Publico Siqueiros (SAPS) à Mexico DF.

L’équation qui distille la méthodologie de Prieto, élaborée par Gerardo Mosquera comme « idée tranchante +simple artefact= signification maximum », définit parfaitement ses travaux de sculpture ainsi que ses travaux sur papiers. Des coups précis et rapides sur les pages d’un cahier, d’un agenda scolaire et des cartons à dessin forment un lexique distinct d’idées fragmentées et individuelles qui le concernent et qui finissent par se matérialiser en objets physiques. La sélection de dessins inclut des croquis préparatoires à des projets et expositions, des dessins de travaux, la réitération de figures poétiques comme l’Ouroboros (l’image du serpent qui se mange la queue) allant de pair avec les images de la vie quotidienne, comme par exemple le dessin à qui l’exposition doit son titre.

Wilfredo Prieto, A coffee made by Di - Wilfredo Prieto, 2013 © NoguerasBlanchard

Wilfredo Prieto, A coffee made by Di – Wilfredo Prieto, 2013 © NoguerasBlanchard

« Le papier est le premier endroit où je visualise des idées, où je les affine et les retourne jusqu’à ce que j’obtienne une image où une idée qui me convainque ». Un des intérêts principaux de cette exposition doit être mis face à face avec l’atelier représenté par les pages des cahiers. En contraste avec les centaines de dessins en petit format, l’exposition inclut un long dessin sur du carton mesurant presque 10 mètres, englobant tous les projets de Prieto en 2010 et qui est en lui-même une sorte de rétrospective sur papier. Ici, les travaux se déroulent d’une manière qui privilégie les associations conceptuelles ou spatio-temporelles qui révèlent des connexions et interprétations hautement personnelles.

Installation view @ NoguerasBlanchard, A coffee made by Di - Wilfredo Prieto, 2013 © Roberto Ruiz

Installation view @ NoguerasBlanchard, A coffee made by Di – Wilfredo Prieto, 2013 © Roberto Ruiz

Parmi d’autres travaux, il y a des dessins de projets ou d’idées pour de futures expositions. Un des plus ambitieux est The infinite journey, une route de la forme d’une bande dessinée de Möbius, où les voitures retournent toujours à leur point de départ, de façon à ce que n’importe quel voyage sur cette route nous confronterait paradoxalement à la frustration de nos propres limites. Un autre projet est Museum, où chaque galerie dans un musée hypothétique est classé selon les objets de loisir, de pouvoir et de plaisir dans la société contemporaine. Ou encore Stadium, une installation non-réalisée où un stade de sport est transformé en lac.

A coffee made by Di révèle constamment le contraste entre un dessin naïf et la matérialisation sophistiquée. Un dessin au crayon en spiral qui culmine autour d’un véhicule et ensuite devient une installation linéaire de 60 mètres faite avec des objets sphériques- Avalanche, 2003 – ou une canne à pêche qui se pêche elle-même devient le prélude à Crane, 2007, une énorme grue avec son crochet attaché à son corps essayant en vain de se soulever elle-même. Des dessins simples, minimalistes d’idées spontanées et distinctes montre une facette inconnue de l’œuvre de Wilfredo Prieto. ”

NoguerasBlanchard Gallery, Doctor Fourquet 4, Madrid, Espagne.

Exposition à voir du mardi au vendredi, de 10 à 19h, et le samedi de 11 à 14h30, du 2 février au 30 mars 2013.

http://www.noguerasblanchard.com/exhibitions/press/53/

Crédits photographie à la une : Invitation © Nogueras Blanchard